Origine de l'Association

1964 : Naissance de l'A.E.C.R.C.

L’Association des Eleveurs de Chevaux de Race Camargue (A.E.C.R.C.) naquit en 1964 de la volonté de quelques éleveurs soucieux de la sauvegarde de la race de leurs chevaux et de la préservation du milieu spécifique qui est celui de son élevage.

L’Association s’imposa pour première tâche de définir les caractéristiques de la race (qui aboutira au standard de la race) et de délimiter l’aire géographique propre à l’élevage du Camargue, aire qui deviendra le berceau de la race, incluant le delta du Rhône et ses régions périphériques.


1967 : Recensement des élevages et définition d'une "Manade"

Dès 1967, l’Association entreprit le recensement détaillé des produits des élevages ; se précisera alors la définition d’une manade. Celle-ci s’entend comme un élevage extensif en liberté et plein air intégral, comprenant au moins quatre juments reproductrices, appelées à stationner à longueur d’année dans le berceau de race, et disposant au minimum d’un pâturage de 20 ha d’un seul tenant. Dès lors, seuls eurent droit à l’appellation « Camargue » les chevaux nés et élevés en manade.

La date de création et la date d’ancienneté de la manade sont différentes. La date d’ancienneté étant celle de la reconnaissance officielle du 1er étalon marqué du fer de l’élevage (celle-ci n’est jamais antérieure à 1978, date de reconnaissance de la race du cheval Camargue).

1978 : Reconnaissance officielle de la race du Cheval Camargue

Depuis 1974, l’Association dispose du support logistique du Parc naturel régional de Camargue.

Leur collaboration et l’action conjointe de l’Administration des Haras nationaux aboutirent à la promulgation de l’arrêté ministériel du 17 mars 1978 portant reconnaissance officielle de la race du cheval Camargue, classée aujourd’hui dans la catégorie des chevaux de sang (par arrêté ministériel du 10 octobre 2002, le Stud-Book du cheval Camargue est inclus dans le livre généalogique des races françaises de chevaux de selle).

Par le biais de la Commission Nationale d’Approbation, l’Association procède chaque année à une sélection des reproducteurs, en partenariat avec les Haras nationaux. Par ailleurs, ceux-ci assurent les relevés du signalement des produits, enregistrant leur inscription dans le livre généalogique de la race Camargue.


2003 : L'AECRC est agrée dans la sélection et l'amélioration génétique des équidés et s'ouvre à tous les éleveurs français


L’arrêté ministériel du 23 avril 2003 a officialisé le rôle antérieurement joué par l’A.E.C.R.C. et étendu ses missions en l’agréant pour intervenir dans la sélection et l’amélioration génétique des équidés (notamment en siégeant à la Commission du Stud-Book du cheval Camargue, et par l’élaboration et la conduite d’un programme d’élevage de la race Camargue).

En 2003, l’Association s’est ouverte à tous les éleveurs français, quels que soient le lieu d’implantation de l’élevage et le nombre de juments reproductrices. Si bien que l’Association, au nombre d’adhérents sans cesse croissant, compte aujourd’hui 231 membres répartis dans trois collèges distincts, selon qu’il s’agit d’élevages en manade (100 élevages), hors manade (50 élevages) ou hors berceau (31 élevages).

Une association dynamique !



Le dynamisme de l’Association se traduit par l’organisation de nombreuses autres manifestations ou épreuves :

- Championnat de la race ;
- concours de chevaux de selle ou de loisir, de pouliches et de poulinières ;
- participation aux différents Salons du Cheval ainsi qu’au Salon international de l’Agriculture ;
- organisation annuelle de Camagri, au Mas de la Cure (Saintes-Maries-de-la-Mer).


Il est prometteur que le destin du Camargue se trouve désormais entre les mains des éleveurs eux-mêmes, qui manifestent à son égard une ferveur jamais démentie, celle que mérite l’hôte prestigieux de sa terre originelle...



Vous aimez cette page ? Partagez-la !